Archives de 18/05/2017

Innocent, your honor.

Publié: 18/05/2017 dans Uncategorized

Lou,
Tu as quelques années de moins,
quelques années de plus,
tu es trop grande,
trop petite,
tu as des cheveux trop longs,
trop courts,
tu as des yeux trop noirs,
trop bleus,
tu es trop libérale,
trop communiste,
tu es brune et puis c’est tout.

Lou,
Tu as dit : ça va marcher.
J’ai imaginé un bouton et j’ai souri.
Tu as délogé le bouton de mon imaginaire,
tu as mis des roues,
et tu as poussé.

Lou,
tu as oublié de monter,
le siège à côté est livide,
tu as appelé,
tu as dit :
Je suis trop lourde,
je te briserai,
Je suis trop légère,
je t’ennuierai,
Tu as souri dans le téléphone,
j’ai pas vu ton sourire,
je m’en fous,
Lou,
je m’en fous.

Je roulais pourtant,
trop vite je crois,
je ne sais plus,
je roulais les r et tu aimais ça,
je roulais les yeux et tu riais,
et moi,
en adoration,
j’ai donné mon âme pour voir tes dents,
maintenant,
elles sont de plus en plus petites,
tes dents,
je roule vite,
je roule fort,
je roule loin,
tes dents comme des maisons de bourgeois,
alignées,
une, deux, trois, quatre,
je compte tes dents avec ma langue,
je conte ma rage avec mes dents,
bruxisme nocturne bonjour.

Tu fais du stop Lou,
ta jupe jusqu’aux genoux,
ta gueule un peu chelou,
et tes dents de bourgeois.

Je te regarde Lou,
je veux dire pardon,
quelqu’un a poussé trop fort,
quelqu’un a oublié d’installer des freins,
quelqu’un qui te ressemble, Lou.
Veux-tu venir par la fenêtre ?
tu vas te faire un peu mal,
mais ce n’est pas très grave,
tu vas te casser une dent,
ou deux ou trois ou quatre,
je n’ai jamais aimé la bourgeoisie de toute façon,
tu vas déchirer ta jolie jupe,
tant mieux,
une jupe remontée fait pute,
une jupe baissée fait enfant.
Saute, Lou,
vite,
on va froisser ton corps ensemble,
on va broyer ton petit cœur,
on va jouer un peu,
sur le siège livide,
lui redonner des couleurs.

 

@ Conrad Roset

@ Conrad Roset

Publicités