4. 5.

Publié: 18/08/2013 dans Désordre
Silvia Grav

Silvia Grav

 

4.

— J’aime t’écouter, je vous écoute et je suis soudain si proche de vous (toi) de ton récit de ces phrases que tu démets et dont les mots épargnés se suspendent à des cordes de secours s’agitent s’entrechoquent carillonnent alors comme sur un tract.

Tu as des répercussions sur moi. Un fort retentissement, je ne sais pas si tu… l’entends ? Nous sommes déjà très loin, parties par-delà les cloisons de ce bureau de poste ; je crois.

Si loin déjà ensemble qu’il me semble que nous n’attendons pas d’intrigue.

« Nous » est un socle à coordonnées géographiques, une zone de tournage pour deux actrices d’instinct.
Le synopsis : poète accidenté cherche fille sensuelle et tourmentée à même d’endiguer le désordre présent.

 

 

 

Silvia Grav

Silvia Grav

 

5.

– Je t’aime. Mais tu m’effraies.
Non !
Tu m’effraies, mais je t’aime.
Tu es comme moi dans le miroir. Silhouette cassante, yeux vaporeux, mains réticentes, sourire sexuel, récidiviste.
Tu es comme moi dans la baignoire. Tu commets, tu te dissimules, une main passe gantée éponger l’ennui, savonner l’oubli et te revoilà qui recommets.
Tu es comme moi dans l’amour. Un cliché technicolor. Un préjugé infaillible. Une terre jamais inféodée.
Je ne suis la conquête que de moi-même. Et ainsi vas-tu.

 

 

 

En collaboration avec : http://nuit-bleue.over-blog.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s