Portrait.

Publié: 23/04/2013 dans Uncategorized

quand tu pleures
tu caches ton visage
avec les deux mains
je vois tes joues
rougissant
en divergence
tes larmes tombent
tu ne les essuies pas
tes larmes te distraient
tu les laisses rouler
et la peau de tes paumes
et la peau de tes joues
parois
d’un entonnoir couché
transvasant ton liquide
salé
vers ta bouche
ta langue
avance
je vois le bout
à travers la fissure
des parois dorsales
de l’entonnoir charnel
qui égoutte ta peine
que tu goûtes sereine
tu l’oublies un peu
quand ta langue
se délie
se démêle
harcèle
tes lèvres
dont tu relèves
les coins
contre la pesanteur
qu’exerce
l’autre
les autres
vers le bas
de l’insouciance
après l’orage
éconduite
à bon escient
ramasse ta langue
ma mignonne
tu sèches
et tu oublies.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s