3. Sous les pavés

Publié: 09/02/2013 dans Désordre
  • Sous les pavés, l’amer.  (Monologue)


— Dans mon rêve d’hier, il y avait le rêve d’il y a un mois.
Dans mon rêve d’il y a un mois, il y avait le rêve d’il y a un an.
Dans mon rêve d’il y a un an, il y avait des yeux grand ouverts sur mes treize ans téméraires et mes vingt ans révoltés.
Dans mon rêve de demain, il y aura mon cauchemar d’aujourd’hui, et tout le reste.
J’ai la berlue des grandeurs qui pratique dans mon âme schizogone des infanticides à bout portant.
… et tout le reste.

 

  • Sous les pavés, la mer.  (Monologue)

— J’aime t’écouter, je vous écoute et je suis soudain si proche de vous (toi) de ton récit de ces phrases que tu démets et dont les mots épargnés se suspendent à des cordes de secours s’agitent s’entrechoquent carillonnent alors comme sur un tract.
Tu as des répercussions sur moi. Un fort retentissement, je ne sais pas si tu… l’entends ? Nous sommes déjà très loin, parties par-delà les cloisons de ce bureau de poste ; je crois.
Si loin déjà ensemble qu’il me semble que nous n’attendons pas d’intrigue.
« Nous » est un socle à coordonnées géographiques, une zone de tournage pour deux actrices d’instinct.
Le synopsis : poète accidenté cherche fille sensuelle et tourmentée à même d’endiguer le désordre présent.

 

 

En collaboration avec : http://nuit-bleue.over-blog.com/

Peintures par : Audrey Kawasaki.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s